04 avril 2010

Aux songes

Elle lui disait avoir trouvé un escargot, un énorme escargot."_ un escargot? _oui, oui, un énorme escargot, il était là, près de la porte, par terre. _Ah? bien. Et, qu'en as-tu fais? _bah, je l'ai mis dehors, loin, avec tout le bazar _Mais, comment sais-tu que ce n'était pas un ver de terre? _ ben, parce que, ce n'était pas un ver de terre, j'ai bien vu, c'était un escargot, un escargot avec une grosse coquille _oui mais t'en sais rien. T'en sais rien enfaite si c'était un escargot ou un ver de terre _? _Mais oui mais je te le... [Lire la suite]
Posté par mlle-candy à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 avril 2010

s'il vient accompagné d'un parterre fleuri...

... alors je lui dit oui.
Posté par mlle-candy à 17:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 avril 2010

Once de douceur.

Comme la fine pellicule de poussière qui sépare votre regard de l'image, celle qui se glisse entre la photographie et le réelle. Elle est juste là pour témoigner de l'éphémère, de la magie de l'instant passé. Juste là pour nous ramener les souliers dans le présent, nous dire que ce qui était n'est plus, n'est plus le même, mais peut redevenir. Redevenir presque, presque pareil.Elle, elle veut lui ressembler à cette pellicule. Aussi fine qu'on ne la remarque presque pas, mais pourtant bien là. Juste là pour ceux qui la voient.
Posté par mlle-candy à 21:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2010

Détails

Posté par mlle-candy à 13:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2010

chasing sheep is best left to shepherds

Michael Nyman me fait vibrer.
Posté par mlle-candy à 18:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2010

l'ombre

Elle est là, omniprésente, elle la suit, elle l'entoure de ses longs bras. Elle est forte, plus forte que tout, c'est un ouragan, une tempête, elle la plaque au sol, la recroqueville, contre elle on ne peut rien. On ne peut que se plier, obeïr, se coucher à même le sol, pleurer à se noyer, dormir repliée pour qu'elle s'en aille, pour qu'elle ne nous touche pas, pour avoir la paix, on se camoufle sous les draps étouffants. Mais elle est toujours là, on la respire, elle emplit nos poumon, elle nous bouffe, nous agresse, elle nous gifle,... [Lire la suite]
Posté par mlle-candy à 18:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 mars 2010

.

Quand l'idée que l'on se fait de notre personne, est presque aux antipodes de ce que nous sommes, forcément, y'a comme un grand vide.
Posté par mlle-candy à 18:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mars 2010

"le coeur des volleyeuse bat plus fort pour les volleyeurs"

J'en ai quand même un peu marre d'être constamment amoureuse de l'inaccessible.
Posté par mlle-candy à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2010

help me

Mlle Candy est actuellement à la recherche acharnée d'une veste queue de pie. C'est pour son avenir lointain de cavalière, de magicienne, de noble monsieur, de chic dame, de pianiste endiablée, de fée des champs. Si vous trouvez ce bonheur, faites signe.
Posté par mlle-candy à 14:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 mars 2010

en passant

Parce ce que les mélange des deux, aussi subtile doit-il, au quotidien ce n'est pas facile à vivre, voire même très dur. Psychiquement parlant.      
Posté par mlle-candy à 23:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]